La Vie Quotidienne

  L'utilisation de nano-objets dans la vie courante ne date pas d'hier. En effet, les artisans du verre et des colorants, depuis l'Egypte ancienne et chez les Mayas, utilisaient, sans le savoir, des nanoparticules (nanosphères d'oxyde de fer, nanocristaux métalliques) pour obtenir des colorations différentes. Dans le cas du verre rubis des verriers de Bohême, la coloration rouge ne vient pas d'un colorant mais des nanoparticules de cuivre dont la taille assure une diffusion différente de la lumière. Toute fois, depuis quelques années, la fabrication et l'utilisation des nanoparticules est devenue une activité industrielle spécialisée. Les industriels ont appris à maîtriser la fabrication de ces nano-objets, par exemple sous la forme de poudres, et à prédire en partie leur comportement. Ils vont même jusqu'à les incorporer directement dans le produit final. La production des nanoparticules intéresse les industries car celles-ci ont des propriétés originales et différentes, pour un même produit, selon leur taille.

Les industriels ont ainsi déjà élaboré et commercialisé une grande gamme de produit. Près d'un millier d'objets de la vie quotidienne incorporent dès à présent des nanoparticules:

- des crèmes de protection solaire, plus transparentes, contenant des nanoparticules d'oxyde de titane; des dentifrices avec des nanoparticules de phosphate de calcium qui comblent les fines fissurent des dents; des rouges à lèvres dont les nanoparticules améliorent la tenue.

- des polymères renforcés par des nanotubes de carbone utilisés dans les articles de sport comme les raquettes de tennis, les semelles de chaussures ou encore des cadres de vélo. Egalement utilisés dans l'automobile et dans l'aéronautique avec des alliages plus résistants ou encore dans le textile tel que par exemple des vestes insalissable ou qui ne se froissent pas.

Cadre de vélo BMC en résine renforcée

"Cadre de vélo BMC en résine renforcée par des nanotubes,
tour de France 2005"

- des pneus au caoutchouc renforcés avec des nanoparticules de silice.

- des pots catalytiques plus performants pour les moteurs à essence, grâce notamment à des nano-oxydes de cérium.

- des céramiques, des ciments, des alliages  métalliques aux performances nouvelles.

- des peintures qui ne se rayent pas.

- des verres à la surface desquels sont déposés des grains nanométriques d'oxyde de titane qui dégradent les graisses sous l'action du soleil et en font ainsi des verres autonettoyants.


Outre l'incorporation de nanoparticules dans des matériaux, les nanotechnologies conduisent aussi à la mise au point de matériaux nanostructurés:

- la structuration de la surface d'un pare-brise automobile en verre le rend hydrophobe (les gouttes d'eau n'y adhèrent pas) et ainsi plus besoin d'essuie-glaces. 

- des membranes pour la nanofiltration de l'eau, afin de la dépolluer. Cette technique est notamment utilisée avec l'eau du Gange pour la distribuer au Bangladesh.

- des nanofilms antibactériens recouvrant les cabines de douches et les éviers.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site